top of page

Connaissez vous les 10 principes de l'alimentation intuitive ?


1. Rejeter la mentalité de régime

Jetez les livres de régime et les articles de magazines qui vous offrent le faux espoir de perdre du poids rapidement, facilement et définitivement. Mettez-vous en colère contre la culture de l’alimentation qui favorise la perte de poids et les mensonges qui vous ont amené à vous sentir comme si vous étiez un échec chaque fois qu’un nouveau régime a cessé de fonctionner et que vous avez repris tout le poids. Si vous permettez même à un petit espoir de s’attarder qu’un nouveau et meilleur régime ou plan alimentaire pourrait se cacher au coin de la rue, cela vous empêchera d’être libre de redécouvrir l’alimentation intuitive.

2. Honorez votre faim

Gardez votre corps biologiquement nourri avec suffisamment d’énergie et de glucides. Sinon, vous pouvez déclencher une pulsion primaire de trop manger. Une fois que vous atteignez le moment de la faim excessive, toutes les intentions d’une alimentation modérée et consciente sont fugaces et hors de propos. Apprendre à honorer ce premier signal biologique ouvre la voie à la reconstruction de la confiance en soi et dans la nourriture.


3. Faites la paix avec la nourriture

Appelez à une trêve; Arrêtez la bataille alimentaire! Donnez-vous la permission inconditionnelle de manger. Si vous vous dites que vous ne pouvez pas ou ne devriez pas avoir un aliment particulier, cela peut conduire à des sentiments intenses de privation qui se transforment en fringales incontrôlables et, souvent, en frénésie. Lorsque vous « cédez » enfin à vos aliments interdits, manger sera vécu avec une telle intensité qu’il en résultera généralement une suralimentation et une culpabilité écrasante.

4. Défiez la police alimentaire

Criez un non fort aux pensées dans votre tête qui déclarent que vous êtes « bon » pour manger un minimum de calories ou « mauvais » parce que vous avez mangé un morceau de gâteau au chocolat. La police alimentaire surveille les règles déraisonnables que la culture de l’alimentation a créées. Le poste de police est logé profondément dans votre psyché, et son haut-parleur crie des barbes négatives, des phrases désespérées et des actes d’accusation qui incitent à la culpabilité. Chasser la police alimentaire est une étape cruciale dans le retour à l’alimentation intuitive.


5. Découvrez le facteur satisfaction

Les Japonais ont la sagesse de garder le plaisir comme l’un de leurs objectifs de vie saine. Dans notre compulsion à nous conformer à la culture de l’alimentation, nous négligeons souvent l’un des cadeaux les plus fondamentaux de l’existence: le plaisir et la satisfaction que l’on peut trouver dans l’expérience alimentaire. Lorsque vous mangez ce que vous voulez vraiment, dans un environnement invitant, le plaisir que vous retirerez sera une force puissante pour vous aider à vous sentir satisfait et satisfait. En offrant cette expérience pour vous-même, vous constaterez qu’il faut juste la bonne quantité de nourriture pour que vous décidiez que vous en avez « assez ».

6. Ressentez votre plénitude

Afin d’honorer votre plénitude, vous devez avoir confiance que vous vous donnerez les aliments que vous désirez. Écoutez les signaux corporels qui vous indiquent que vous n’avez plus faim. Observez les signes qui montrent que vous êtes confortablement rassasié. Faites une pause au milieu de manger et demandez-vous quel est le goût de la nourriture et quel est votre niveau de faim actuel.


7. Faites face à vos émotions avec gentillesse

Tout d’abord, reconnaissez que la restriction alimentaire, à la fois physique et mentale, peut, en soi, déclencher une perte de contrôle, ce qui peut ressembler à une alimentation émotionnelle. Trouvez des moyens gentils de réconforter, de nourrir, de distraire et de résoudre vos problèmes. L’anxiété, la solitude, l’ennui et la colère sont des émotions que nous éprouvons tous tout au long de la vie. Chacun a son propre déclencheur, et chacun a son propre apaisement. La nourriture ne résoudra aucun de ces sentiments. Cela peut réconforter à court terme, distraire de la douleur ou même vous engourdir. Mais la nourriture ne résoudra pas le problème. Au contraire, manger pour une faim émotionnelle ne peut que vous faire sentir pire à long terme. Vous devrez finalement faire face à la source de l’émotion.

8. Respectez votre corps

Acceptez votre plan génétique. Tout comme une personne avec une pointure de huit ne s’attendrait pas à se faufiler de manière réaliste dans une taille six, il est tout aussi futile (et inconfortable) d’avoir une attente similaire quant à la taille du corps. Mais surtout, respectez votre corps afin que vous puissiez vous sentir mieux dans votre peau. Il est difficile de rejeter la mentalité de régime si vous êtes irréaliste et trop critique de la taille ou de la forme de votre corps. Tous les corps méritent la dignité.




9. Mouvement – Sentez la différence

Oubliez l’exercice militant. Soyez actif et sentezla différence. Déplacez votre attention sur ce que vous ressentez lorsque vous bougez votre corps, plutôt que sur l’effet de combustion des calories de l’exercice. Si vous vous concentrez sur ce que vous ressentez après avoir fait de l’exercice, comme énergisé, cela peut faire la différence entre sortir du lit pour une marche matinale rapide ou appuyer sur l’alarme de répétition.

10. Honorez votre santé – Nutrition douce

Faites des choix alimentaires qui honorent votre santé et vos papilles gustatives tout en vous faisant sentir bien. Rappelez-vous que vous n’avez pas besoin de manger parfaitement pour être en bonne santé. Vous ne souffrirez pas soudainement d’une carence en nutriments ou ne deviendrez pas malsain à cause d’une collation, d’un repas ou d’une journée de repas. C’est ce que vous mangez régulièrement au fil du temps qui compte. Ce qui compte, c’est le progrès, et non la perfection.


Source;IntuitiveEating

Posts récents

Voir tout

Comments


Et vous,  avez vous eu à affronter cette Matrescence ?

bottom of page